Rapports police – citoyens

Posté par infodujour le 16 juin 2007

Un rapport demandé par le ministère de l’intérieur en début d’année 2007 sur les « rapports » entre la police et les citoyens dans le département 93 a proclamé que ceux-ci étaient mauvias.
Cela ne m’étonne guère compte tenu du type de contact existant entre la police et un nombre important de citoyens délinquants. Exemple.

Prenons un des départements français où le taux de délinquance ou de délits est le plus fort. Dans ce même département, le taux d’arrestation est donc plus élevé et les « rapports » avec la police sont de type « répressif » par voie de conséquence. Quand la police appréhende un citoyen qui commet un délit, la relation est obligatoirement un rapport de force puisque un acteur fait respecter les lois et un autre acteur est suspecté de les avoir détournées.
Donc, en quoi est-ce étonnant que cette étude démontre que les rapports entre la police et les citoyens de ce département soient mauvais ?

Prenons un autre exemple. Un département où le taux de délinquance et de délit est faible. Les citoyens ont une image de la police toute différente. La police représente au contraire la sécurité pour les personnes et les biens, les moyens d’aide éventuelle. En aucun cas la répression.

Il faut rester prudent avec ces informations sorties de leur contexte.

Le vrai risque reste la dérive vers la violence de la police ou des délinquants, le manque de respect envers la personne que ce soit de la part de la police ou du délinquant. Le risque ou le malaise n’est pas de savoir que les délinquants n’apprécient pas la police.

Laisser un commentaire

 

33 hectares d'espace nature... |
gothique not sataniste! |
Le Grand Défouloir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | coup de griffe,coup de sang
| La vie elle belle
| RETOUR CARTOUCHES VIDES